Héritages 1

Dans les années 30-40 du siècle passé, un jeune homme guettait chaque semaine l’arrivée dans la médina de Rabat, pas loin du Mellah, des éditions hebdomadaires de la revue littéraire et culturelle Arrissalah qui se publiait au Caire. Sous l’occupation française, juste après ce qui a été appelé La Pacification, les marocains instruits de l’époque trouvaient dans l’Egypte et sa production intellectuelle une bouffée d’oxygène appréciable. La revue Arrissalah, paru de 1933 à 1953, symbolisait pour eux l’espoir d’une renaissance – Nahda – des gloires du passé par les arts et la culture. Avec les mots de nos jours, nous l’appellerions un véhicule de connexion et de partage entre peuples du monde arabo-musulman.

Continuer la lecture Héritages 1